Le territoire de la SEINE-MARITIME a été très tôt peuplé et la grotte de GOUY dans la vallée de la Seine nous offre les rares gravures préhistoriques découvertes au nord de la Loire.
L'histoire du département se confond très tôt avec celle de la Normandie. Occupée par les Romains, elle est christianisée au IIIème siècle. Viennent ensuite les Francs, et au IXème siècle, la région est la proie des envahisseurs Vikings.

Donnée en fief à ROLLON, cette région devient rapidement la plus française et la plus chrétienne de nos provinces.
Cependant, GUILLAUME " le Bâtard ", Duc de Normandie, devient " le Conquérant " en s'emparant de l'Angleterre et fonda ainsi le royaume anglo-normand.

Mais PHILIPPE AUGUSTE, combattant JEAN SANS TERRE, rattacha à la couronne la Normandie.
Désormais terre française, elle constitua l'un des principaux enjeux de la guerre de Cent Ans : occupée par les Anglais, ROUEN devient résidence du Duc de BEDFORD, régent d'Angleterre.

C'est à ce moment qu'eurent lieu le procès et le supplice de JEANNE D'ARC (1431).

La ville fut libérée en 1449, et JEANNE D'ARC réhabilitée en 1456.

LOUIS XII, en rendant perpétuel l'échiquier de ROUEN, désormais véritable Parlement, rendit à la cité son importance, tandis que FRANCOIS 1er prescrivait la construction du HAVRE.

Troublée par les guerres de religion, le protestantisme ayant fait des progrès remarquables à ROUEN, la Normandie fut le théâtre de la guerre de conquête de son propre royaume, menée par HENRI IV.

La terrible révolte des nu-pieds suscitée par les excès fiscaux se propagea en 1617 à ROUEN, avant que la Fronde ne vienne à nouveau diviser ce pays.

En des temps plus prospères, COLBERT créa en 1667 la manufacture royale des draperies d'ELBEUF, mais la région fut bientôt ruinée par la révocation de l'Edit de NANTES qui désorganisa l'économie tandis que sévissaient peste et famine.

Le Parlement de ROUEN participa activement à la lutte contre le pouvoir central, et les rapides progrès de l'industrie, du commerce et de la navigation n'empêchèrent pas une désaffection grandissantes vis- à-vis de la Monarchie.

HOURET, député rouennais, joua un rôle important à l'assemblée constituante ; cependant, la révolution ne fut pas sanglante en SEINE-MARITIME où l'on accueillit avec ferveur, en 1802, le Premier Consul qui avait su rétablir l'ordre.

Le XIXème siècle marque l'essor véritable du département.
La bourgeoisie d'affaires du HAVRE s'enrichit, ROUEN se développe et se modernise.

Epargnée en 1914-1918, la SEINE-MARITIME est l'une des régions les plus atteintes pendant la guerre de 39-45.

Cathédrale de ROUEN-Monet

NB : La SEINE-MARITIME a vu naître des hommes célèbres :
CAVELIER de la SALLE, CORNEILLE, FONTENELLE, BERNARDIN-DE-SAINT-PIERRE, FLAUBERT, MAUPASSANT.